Commissaire aux comptes : comment choisir?

Les entreprises doivent prendre en considération plusieurs critères pour ne pas se tromper lors du choix de leur auditeur légal.

Le processus d’appel d’offres est lourd et chronophage tant pour les cabinets que pour les acteurs internes de l’entreprise, les avantages semblent l’emporter sur cet inconvénient. « L’appel d’offres oblige les cabinets à formuler des offres de qualité et permet à l’entreprise de comparer leurs différentes propositions », explique Christophe Eouzan d’Orange.commissaire aux comptes

Les entreprises doivent également exiger de leur commissaire aux comptes une expertise technique et une bonne compréhension de leur activité. « Nos commissaires aux comptes doivent, par exemple, être capables de gérer le long terme. Notre cœur de métier nous oblige à avoir des perspectives qui courent parfois sur vingt ou trente ans », précise Xavier Jégard d’Eramet.

Le fait de disposer d’un réseau international peut être discriminant à l’heure du choix. « L’associé signataire doit avoir un certain poids et une expérience importante au sein du cabinet d’audit Il est inconcevable qu’il se réfugie derrière sa direction technique pour chaque prise de décision », note Bernard Miraillès du Groupe La Poste.

© 2015 BiblioVigie – Un service de LegalNews et Bibliotique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *